16ème dimanche ordinaire

Le texte.         Luc 10, 38 – 42 (Les mots en italique sont plus proches de l’original que ceux du missel.)

Alors que Jésus était en route avec ses disciples, il entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison (1). Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Par contre, Marthe était tiraillée par une multitude de services. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à servir. Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie  choisi la bonne part : elle ne lui sera pas enlevée. »

(1) Deux réflexions 1/ qu’une femme reçoive un homme dans sa maison n’était pas admis à l’époque ! et 2/ Une fois de plus, la rencontre avec Jésus a lieu dans une maison, un lieu profane et non pas sacré.

Homélie

Ce récit n’a jamais cessé de choquer les chrétiens ! Depuis des siècles ! Une femme, Marthe, invite Jésus chez elle. Qu’à l’époque, un homme aille chez une femme était tout à fait mal vu ! Elle invite aussi sa sœur Marie. Mais celle-ci, au lieu de l’aider à préparer le repas, s’assied paisiblement aux pieds de Jésus pour l’écouter. Ce n’est pas tout ! C’est celle-ci, c’est Marie, celle qui est restée assise et qui donc n’a rien fait, que Jésus félicite ! On comprend la colère de Marthe, surtout que c’est évident, elle attendait de sa sœur un coup de main… Pourtant Marthe ne crie pas sur sa sœur. Elle crie sur le rabbi : « Dis-lui donc de m’aider. »

Avant tout, tordons le cou à cette interprétation tout à fait farfelue qui affirme que Jésus a voulu, ce jour-là, montrer la « supériorité » de la vie contemplative sur la vie active. Farfelue, pour quatre raisons. 1/ Elle ignore le sens précis d’une expression, qui sera expliquée tout de suite. 2/ Elle suppose que les « contemplatives » et « contemplatifs » sont des inactifs alors que justement la plupart allient remarquablement travail et prière (1). 3/ Elle minimise l’importance de l’hospitalité et du service (2) dans ce pays où justement l’hospitalité est sacrée. 4/ Elle néglige enfin le fait que Jésus n’a cessé d’annoncer la venue du Royaume de Dieu qui se caractérise précisément par l’accueil, l’attention à l’autre ou encore par le rôle nouveau donné à la femme.

Commençons par l’essentiel : le sens de l’expression «s’asseoir aux pieds d’un rabbi pour écouter sa parole». Cette expression signifiait devenir disciple de ce rabbi. Par son attitude, Marie ne fait pas un choix de « vie supérieure » mais exprime son désir de devenir disciple de Jésus. Ce qui, à l’époque, était exclusivement réservé aux hommes. Seuls ceux-ci avaient le droit de devenir disciple d’un rabbi ! Aux femmes, c’était interdit. ! Marie se révèle donc être une femme « progressiste » puisqu’elle prend au sérieux les paroles de Jésus qu’un monde nouveau avait commencé. Et donc, contrairement à sa sœur, elle n’a plus la moindre peur de transgresser des interdits, même ceux qui venaient de Moïse ! Jésus lui donne donc raison d’être ainsi féministe et explique à Marthe qu’elle aussi a à bazarder des traditions.

Le nouveau Testament donne de nombreux exemples du rôle nouveau tenu par des femmes. N’en prenons que deux. 1/ D’abord le plus remarquable : Marie de Magdala, une autre Marie, est la première disciple à croire que Jésus est ressuscité. Et c'est à elle, à une femme donc, que Jésus donne  la mission d'annoncer aux apôtres (à des hommes !) sa résurrection (3). Pourtant alors, le témoignage en justice d’une femme n’avait aucune valeur. Et 2/ Saint Paul. Oui. Saint Paul, dans ses lettres, remercie à plusieurs reprises ses collaborateurs et aussi ses collaboratrices (4). Et il a d’ailleurs l’audace d’écrire : « depuis le Christ, il n'y a plus ni juif ni païen, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme » (5). Affirmation impensable dans l’Antiquité. Oui, Jésus est un novateur : il donne une place nouvelle aux femmes.

Toutefois ne comprenons pas de travers. Il n'y a évidemment rien de dégradant à préparer un repas. Il ne manquerait plus que ça  Le reproche de Jésus ne porte d’ailleurs pas sur la préparation du repas mais sur l’agitation de Marthe, « tiraillée par le service ». Et de plus, au nom de quoi les tâches dites « inférieures » seraient nécessairement à réserver aux femmes. C’est de cela que Jésus ne veut plus.

Cette attitude de Jésus vis-à-vis des femmes a été très vite oubliée par l’autorité de l’Eglise ! Il n’a pas fallu attendre la fin du premier siècle en effet pour qu’elle en revienne au machisme du passé. Aujourd’hui encore, ne réserve-t-elle pas tous ses postes de vraie responsabilité, tous, à des hommes ? Et rien ne montre que ce soit prêt de finir ! Elle a, de plus, le culot d'affirmer qu’agir ainsi  c'est la volonté de Dieu ! Jésus, qui pourtant connaissait bien mieux cette volonté, a dit et fait autrement !

Rappelons-nous que la principale prédication de Jésus est l’annonce du Règne de Dieu, ce Règne qui se manifeste toujours par des rencontres et relations toutes simples, par lesquels notre monde s'humanise davantage. Nous venons de voir dans notre évangile une des facettes de ce Règne.

(1) Combien de moines et de moniales ne doivent-ils pas, quand leur fatigue sature, quitter un temps leur monastère pour pouvoir un peu se reposer !

(2) D’autant que service se dit en grec diaconia, d’où vient le mot diacre.

(3) Jean 20, 17.

(4) Notamment dans la lettre aux Romains 16, 1 – 15 ;

(5) Galates 3, 28.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

Note: vos informations ne sont pas conservées sur le site web et ne seront utilisées que dans le cadre de la réponse à votre demande.

© 2019 HenriWeber.be - Tous droits réservés.

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.

Ok